planète biker old
dimanche 17 décembre 2017

1935 - 45, l'autre guerre: Auto contre moto
par L. B.

Accueil
Site Actuel
Liens

Boutique
Archives
Articles Techniques
Galeries

LIENS - LINKS
Index des liens
Moto et portails
Moto Japonaise
Moto Divers
Harley-Davidson Pro
Harley-Davidson perso
Club Harley-Davidson
Harley-Davidson USA
Motos anciennes et Café Racer

LIENS - LINKS
Contact

L'armée allemande marqua le monde en écrasant la Pologne en 17 jours puis la France en 10 jours selon la tactique de la guerre éclair ou "blitzkrieg". Cette conception de la guerre moderne (pensée en France par le motorcycle during ww2Général de Gaulle alors colonel de blindés et aux État Unis par George Patton) s'organise autour d'une synergie entre des troupes terrestres très mobiles appuyées par une domination aérienne. Elle prend en compte le progrès des techniques de l'entre deux-guerre. Adolf Hitler a ainsi développé le concept de la "Blitzkrieg" ou "guerre éclair" privilégiant la vitesse de mouvement à la puissance de feu.

Cette tactique s' appuie sur des divisions mécanisées qui percent le front pour prendre les troupes à revers.. en un éclair! Si les lourds panzers ouvrent la voie, les motocyclettes s'avèrent un complément indispensable à la grande mobilité des troupes. Les side-car lourds ( BMW R71, R 75 et Zundapp KS 750) de la Wehrmacht s'illustrent en Afrique au sein de l'Afrika Korps de Rommel. Ce sont de véritables "bonnes à tout faire", des bodets. Les conditions extrêmes du désert (chaleur et sable) n'entament pas leur étonnante fiabilité et leur capacité de franchissement. L'hivers russe ne fera que confirmer la chose.

Le pentagone dès 1940-41 consulte les constructeurs automobiles de Détroit ainsi que Harley-Davidson et Indian. Il faut à l'US Army un véhicule militaire léger capable des mêmes prouesses que les side-car de la Wehrmacht. Les Harley-Davidson WLA aussi bien que les Indian Scout en dotation dans l'US Army ne sont en fait que des motos civiles militarisées.

Le Département de la Guerre met en concurrence les deux constructeurs US ainsi qu'une filiale de General Motor, Delco, pour développer une véritable machine de guerre sur deux roues, capable de combattre dans le désert. L'armée veut impérativement une transmission finale par cardan, plus fiable dans le sable que la distribution par chaîne et une garde au sol accrue de 2 pouces par rapport aux Indians et H-D en dotation.

1942 Harley-Davidson XA

Harley-Davidson se voit confier le projet XA pour "Experimental Army" dès 1941. Harley-Davidson se procure ce qui se fait de mieux sur le marché: Une BMW R 71. Le moteur est une copie quasi-parfaite du flat twin à deux soupapes par cylindre bavarois. Il est alimenté par deux carburateurs Linkert M-17 et développe 23 C.V à 4600 tr/mn. Des rumeurs invérifiables racontent que l'US Army aurait apporté un beau jour de 1940 une BMW à Milwaukee et aurait demandé de fabriquer la même chose.
Le Pentagone passe commande en 1941 d'une pré-série de 1000 à 1011 exemplaires qui sont construits et livrés en 1942 pour un coût unitaire d' environ 1000 $. Deux modèles au moins ont été fabriqués en 1943: Un équipé d'un cadre rallongé et d'une fourche telescopique alors que la seconde attelée testait un side-car à roue motrice. Ces machines sont testées à Fort Knox (Kentucky), Fort Carson (Colorado) et au Camp Holabird dans le Maryland où est testée depuis 1940 un autre véhicule léger.... la jeep construite par Bantam!

Le programme XA sera finalement abandonné après la victoire du Général Montgomery à El Alamein en octobre 1942 suivi de la capitulation de l'Afrika Korps en mai 1943. Parallèlement, la victoire Russe à Stanligrad en décembre 1942, fait que les futurs combats que livrera l'armée américaine se dérouleront en Europe de l' Ouest; en climat tempéré et sur des terrains moins difficiles que la situation de 1941 le laissait présager.

Plus que ces considération stratégiques, c'est le programme jeep qui met fin aux projet XA à Milwaukee et 841 Project à Springfield. La jeep est facile à prendre en main, passe elle aussi partout et ne coûte guère plus cher que les deux roues expérimentaux. Détroit aura eu raison de Harley-davidson et d'Indian.

On admet communément qu'aucune XA n'a quitté le continent Nord-Américain. Harley-Davidson expérimentera le moteur à plat sur un trike, une moto neige, une mini jeep surnommé "peep", ainsi que pour un groupe electrogéne sans qu'aucune suite commerciale ou militaire n'aboutisse.

La Motor Compagny produira à une cadence infernale au moins 90 000 WLA entre 1941 et 44 qui serviront dans les diverses armées alliées (Grande Bretagne, Canada, Australie, URSS et France).

Si la XA n'a guére passionné les ingénieurs de Milwaukee au niveau moteur, la chose est tout autre pour la partie cycle.
De nombreux éléments seront repris par la suite dans la gamme civile de l'après-guerre.
Le XA est équipé du tout premier cadre entièrement suspendu fabriqué par H-D. Ce prototype possède un cadre suspendu similaire aux Indians. Il n'apparaîtra qu'en 1952 sur le model K (l'ancêtre du Sportster) et en 1958 sur les Big Twins (74 OHV FL plus connu sous le nom de Duo Glide).

A l'avant, on trouve une nouvelle fourche springer plus longue de 2 pouces. Cette fourche très épurée sera d'ailleurs très recherchée par les customisateurs des années 60. Elle sera d'ailleurs remplacée début 1943 par une fourche hydraulique sur une poignée XA. La fourche téléscopique sera montée en 1949 sur l'Hydra Glide. Pêle mêle, la XA inaugure le passage des vitesses au pied et l'embrayage actionné à la main qui fera ses débuts commerciaux sur le Panhead 1952 ainsi que l'avance automatique de l'allumage en 1964 (servi-car) et en 1965 avec l'Electra Glide (Pan-shovel).


Plus anecdotique dans la production de la Motor Compagny ....

1942 Harley-Davidson ELC

44 Knuckleheads attelés furent commandés par les forces armées canadiennes vers la fin de la guerre (10 modèles furent livrés à l'US Army). Elles furent stationnées en Angleterre. Seulement trois machines seraient rentrées au Canada pour raison de pannes. Les autres exemplaires n'auraient jamais été rapatriées. La plupart des composants de ce modèle sont similaire au modèle civil: 61 cu.i. Harley-Davidson modèle EL. On peut rapporter quelques modifications: Le carburateur " M 35" d'un 1-1/2" est remplacé par le" M90 Linkert " d'un 1-1/4" des Flatheads associé à un filtre à air de WLC. Les culasses sont adaptées pour accepter la petite pipe d'admission. Les Durits d'huile sont en caoutchouc et non rigides, présence d'un graisseur de chaîne, absence de béquille. La fourche plus longue de 2,5 pouces est fournie par le prototype XA.

Indian Military Model 841

Indian recherchant tout comme H-D une grande fiabilité prend comme base le moteur de la Scout 45 (750 cc).La démarche est certes plus élégante et plus audacieuse. Le V-Twin 750cm3 de Springfield est tourné à 90° et se retrouve donc face à la route.Le refroidissement des deux cylindres et l'accessibilité mécanique sont bien meilleurs. L'architecture du moteur perpendiculaire à la route, choisie par les deux constructeurs US, est seule capable d'accepter une transmission secondaire par cardan sans renvoi. Les Guzzistes connaissent les avantages de cette architecture fort simple apparue sur la Moto-Guzzi V7 en 1967.

Une nouvelle boîte de vitesses à quatre rapports est créée avec une prise d'arbre pour l'accoupler avec un side-car à roue motrice (Une idée prise à la R72).

Le cadre est suspendu comme c'est la coutume à Springfield depuis 1941. Par contre, la fourche de type Girder est totalement nouvelle, remarquable par ses deux bras de section ovale et et de forme fuselée et non la traditionnelle fourche Girder digne de Gustave Eiffel!

1056 exemplaires furent produit en 1943 au titre du contrat passé avec le Pentagone. Quelques unes furent testées au sein de l'US Army mais aucune ne fut jamais apte au service car trop peu puissante pour son poids, ayant une boîte de vitesse fuyant de manière chronique et difficile à manipuler par manque de développement. Par contre, elle s'avèrait souple comme aucune autre Indian.

Immédiatement après la fin de la seconde guerre mondiale, Indian Military Model 841 et Harley-Davidson XA et pièces détachées encombrant les hangars, furent vendues via le système de ventes des surplus militaires .Les 841stockées à Springfield furent vendues au public pour la somme de 500 $, l'unité. On ne sait pas exactement combien de ces machines subsistent: 200 à 500 XA dans le meilleur des cas et autant de 841.

La victoire de la Jeep (1 millions d' exemplaires produits), ce véhicule léger à quatre roues motrices, enterre l'emploi massif de la moto sur les champs de bataille. La motocyclette ne servira plus que sporadiquement de véhicule de reconnaissance et d'estafette.

| Histoire Harley-Davidson 1935 - 45 |l'autre guerre: Auto contre moto |
| Galerie motos militaires|
Histoire des motos militaires Américaines: Harley-Davidson et Indian face à Zundapp et BMW.